Les règles du rami

1) Le fonctionnement de la partie

Le jeu se déroule avec 2 paquets de 52 cartes et 4 jokers. Une carte est distribuée à chaque joueur afin de déterminer le donneur. La plus petite carte servira à déterminer le donneur. Les cartes seront alors distribuées dans la sens des aiguilles d’une montre.

Chaque joueur reçoit 13 cartes, le reste est disposé retourné face cachée (la pioche). Les joueurs, chacun à leur tour pourront piocher et jeter une carte dans la défausse. Si toutes les cartes de la pioche sont utilisées avant la fin de la donne, les cartes de la défausse sont mélangées et replacées dans la pioche.

Le joueur peut abattre toutes ses cartes ou bien une partie. Ces cartes sont placées face visible sur la table. C'est ainsi que les joueurs peuvent éliminer progressivement les cartes de leur main, l'objectif étant de se débarrasser de l’ensemble de ses cartes. 

Chaque tour est donc constitué des actions suivantes :

1. Prendre une carte de la pioche ou de la défausse
2. Poser ou non des cartes sur la table / rajouter des cartes aux brelans et suites adverses
3. Jeter une carte.

2) Les combinaisons

Pour pouvoir jouer ses cartes, il faut avoir l’une des combinaisons suivantes :

1.       Un brelan / carré : il s’agit d’un ensemble de 3 ou 4 cartes identiques mais de couleur différentes (pas de cartes en double). Ainsi, par exemple ♣Q- ♥Q- ♦Q et ♥9 - ♦9 - ♣9 - ♠9 sont valides, mais ♥4 - ♥4 - ♦4 ne l’est pas car le 4 de coeur est répété.

2.       Une suite se compose de trois cartes consécutives ou plus d’une même couleur. L’ordre des cartes est le suivant As-R-D-V-10-9-8-7-6-5-4-3-2
Par exemple,  ♥Q- ♥K- ♥A et ♣8- ♣9- ♣10 - ♣V - ♣D sont des suites valides mais ♦2 - ♦A- ♦K ne l’est pas. Par contre, un As peut être utilisé pour faire A23  ou bien Dame, Roi, As.
Lorsqu’un joueur a six cartes consécutives, il a le choix entre les jouer en une seule suite de 6 cartes ou bien en 2 suites de 3 cartes.

Pour poser ses cartes, le joueur devra avoir un minimum de 30 ou 51 points selon les règles. Si le joueur ne possède pas ces points, il ne pourra pas abattre ses cartes et devra attendre le(s) tour(s) suivants.

3) Les variantes :

2 variantes de Rami sont proposées sur notre site. Le rami 30 et le rami 51.

En rami 30, le joueur peut poser ses cartes dès qu’il possède une ou plusieurs combinaisons d’une valeur de 30 points minimum. Le joueur n’est pas obligé de déposer une suite et peut abattre une partie de ses cartes avec un brelan seulement contrairement au Rami 51.
De plus, au Rami 30, le joueur peut également utiliser un joker dès sa première combinaison pour atteindre les 30 points minimum.

Au Rami 51, pour pouvoir abattre ses cartes, le joueur doit obligatoirement avoir 51 points minimum et doit obligatoirement déposer une suite de couleur qui ne doit pas être composée d’un joker.
Il peut abattre un ou plusieurs brelans/carré et suite avec joker mais il doit avoir une suite telle que ,  ♠Q- ♠K- ♠A ou ♥8- ♥9- ♥10.

4) Le Rajout de la carte

Lorsque des cartes sont jouées sur le tapis de jeu, vous avez la possibilité d’ajouter les cartes de votre main pour vous en débarrasser. Pour cela, il faut que les cartes de votre main complètent une suite ou un brelan déjà joué.

Par exemple, si vous possédez le  ♠10, vous pourrez l’ajouter à une suite ♠7-♠8-♠9 à piques ou bien à un brelan ♣10 ♥10 ♦10 
Cependant, vous ne pouvez pas ajouter plus de deux cartes à une suite en un seul tour. Si vous souhaitez ajouter trois cartes ou plus consécutives à une suite, vous devez les déposer seuls afin qu’elles forment une nouvelle suite.

5) Les Jokers

Le jeu est composé de 4 Jokers. Ils peuvent être utilisés dans n'importe quelle suite, brelan ou carré. 
Si vous utilisez un joker à une extrémité d'une suite comme ♠4 - ♠5-joker, vous définissez la valeur du Joker (ici 6 de pique). Cette valeur ne peut être changée en cours de partie.

2 jokers ne peuvent être utilisés dans un brelan ou une suite car il serait impossible de définir la valeur des cartes qu’ils remplacent.

Un joker peut être récupéré si vous possédez la carte que le joker remplace. Dans une suite ♠8 - Joker - ♠10, si vous possédez le 9, vous pourrez mettre le joker dans votre jeu. Dans un brelan, par contre, vous devrez posséder les 2 cartes manquantes pour vous emparer du joker.

Par exemple, avec ♥10 - ♣10-joker, un joueur qui a le ♦10 et le ♠10 pourra récupérer le joker. 

6) Le comptage des points :

Lorsqu’un joueur abat toutes ses cartes, il remporte la donne et celle-ci se termine. Tous les joueurs ayant des cartes en main marquent des points de pénalité. Lorsqu’un joueur atteint 50 points, il est éliminé et perd la partie.

Les points de pénalité sont les suivants :

Du 2 au 10

2 à 10 points

Valet

10

Dame

10

Roi

10

As

11

Joker

20

Le Rami sec :
Lorsqu’un joueur abat ses 13 cartes en un seul tour (même en se servant des cartes jouées par son adversaire), il réalise ce qu’on appelle un Rami Sec. Dans ce cas, les points de ses adversaires sont doublés. Attention cependant, les combinaisons de cartes jouées doivent malgré tout valoir le nombre de points minimum imposé par le jeu (30 ou 51). 

7) La défausse :

Si toutes les cartes de la pioche sont utilisées, les cartes de la défausse sont mélangées et replacées dans la pioche. La dernière carte défaussée par un joueur reste par contre face visible à côté de la nouvelle pioche.

Important : vous êtes obligé de jeter la dernière carte de votre jeu. Pour remporter une partie, vous devez mettre fin à votre tour en jetant votre dernière carte dans la défausse.

 

NB : veuillez noter qu’il n’existe pas de règle universelle pour le Rami et que des centaines de variantes sont recensées dans le monde. Ces règles visent à respecter au maximum le plaisir du joueur et le jeu du rami lui-même.